Qu’est-ce qu’un phare ?

Qu’est-ce qu’un phare ?

Rondes, carrées, peintes en couleurs ou construites en pierres brutes, ces tours ornées d’une lanterne qui s’illumine chaque nuit sont des repères familiers sur les côtes françaises. Les phares sont édifiés sur le littoral, sur un îlot ou parfois sur un simple rocher en pleine mer, et guident la navigation de nuit. Leur éclat permet aux marins de se repérer, d’emprunter la bonne route et d’éviter les éventuels dangers que peuvent représenter les récifs et hauts-fonds rocheux.

L'actuel phare du Pilier, en Vendée. Derrière, la tour ronde sans lanterne n'est autre que l'ancien phare, dont l'installation n'était plus adaptée aux progrès d'éclairage.
L’actuel phare du Pilier, en Vendée. Derrière, la tour ronde sans lanterne n’est autre que l’ancien phare, dont l’installation n’était plus adaptée aux progrès d’éclairage. Photographie : Kévin Hérieau – octobre 2016.

Le site Phares de France fait référence à la définition technique de l’Association internationale de la signalisation maritime (AISM), qui repose sur cinq critères objectifs permettant de faire la différence entre un phare et une autre installation de signalisation lumineuse (par exemple, les balises) : pour être considéré comme un phare, ce dernier doit remplir au moins 2 des 5 critères en question, parmi lesquels entrent en compte la hauteur de la tour, la portée du feu et la possibilité d’habiter dans le bâtiment.

De son côté, la France utilise la définition technique de son service des Phares et Balises, selon laquelle un phare correspond à au moins 3 critères sur les 4 donnés, qui, là aussi, font référence à la hauteur du phare et la portée lumineuse, mais aussi à la présence historique d’un gardien.

Une campagne de protection des phares pour les inscrire en tant que monuments historiques a eu lieu entre 2010 et 2012 et a permis, aux côtés de l’université de Bretagne occidentale, de catégoriser 220 bâtiments dans le patrimoine des phares français. Ces derniers sont indiqués sur la carte interactive du site Phares de France et respectent la définition du service des Phares et Balises, ou répondent à celle-ci : “un établissement de signalisation maritime ayant été habité au cours de son histoire”.

Dans le langage courant, il est fréquent que les habitants d’un lieu appellent “phare” un édifice qui n’en est pas réellement un. C’est le cas par exemple à Moguériec, petite commune du Finistère nord très attachée à son “phare” qui est en fait une tourelle de fer de 8 mètres de haut et ne peut être habitée, s’apparentant davantage à une balise.


➠ En savoir plus : www.pharesdefrance.fr