Meilleurs vœux 2019 ! Une année en (presque) 5 phares, par les Pharôdeurs

Meilleurs vœux 2019 ! Une année en (presque) 5 phares, par les Pharôdeurs

Les Pharôdeurs vous souhaitent une lumineuse année 2019 ! À vous qui nous lisez, vous intéressez à nos sujets, venez de nous découvrir ou nous connaissez depuis nos premiers pas en 2017… Nous avons bien tenté de prendre quelques bonnes résolutions (publier plus régulièrement par exemple, ou affiner la ligne éditoriale…), mais il faut croire qu’il faut du temps pour les appliquer. Alors, pierre après pierre, nous prenons nos marques dans l’univers fascinant et éblouissant des phares…

À l’occasion de cette nouvelle année 2019, nous avons choisi de façon tout à fait arbitraire éclairée de mettre en avant cinq phares, en parallèle avec les chiffres qui caractérisent une année : 2019, comme ses prédécesseurs, c’est 365 jours, soit 12 mois, c’est-à-dire 52 semaines de 7 jours (en théorie) !


La lanterne du phare de la pointe des Dames, sur l'île de Noirmoutier (Vendée). Cliquez pour voir la photo en entier.
La lanterne du phare de la pointe des Dames, sur l’île de Noirmoutier (Vendée). Cliquez pour voir la photo en entier.

12 mois, 12 secondes

Phare de la Pointe des Dames, Noirmoutier
Un feu à 3 occultations toutes les 12 secondes : secteurs blanc, rouge et vert

En Vendée, au nord-est de l’île de Noirmoutier, le phare de la Pointe des Dames guide les marins depuis plus de 150 ans. Construit en 1867, ce n’est qu’à partir de 1950 qu’il acquiert son éclairage définitif : un feu à 3 occultations toutes les 12 secondes, comme les 12 mois de l’année. Selon l’endroit où l’on se trouve en mer, autour de l’île, on le voit briller blanc, rouge, ou vert. Cette petite maison-phare de (presque) 19 mètres de haut est automatisée et télé-contrôlée depuis 2002. Elle serait toujours habitée par la dernière gardienne…


Le phare de l'île Vierge, au nord de Kastell Ac'h (Finistère).
Le phare de l’île Vierge, au nord de Kastell Ac’h (Finistère).

52 semaines, 52 kilomètres

Phare de l’île Vierge, Plouguerneau
Un faisceau balayant tout le nord du Finistère à 52 km à la ronde

C’est en Bretagne que se dresse le plus haut phare du monde, culminant à 82 mètres. La lumière du phare de l’île Vierge balaie le nord du Finistère dans un rayon de 52 kilomètres, comme les 52 semaines que compte une année. Si d’aventure vous vous sentez l’âme de gravir ses 397 marches pour aller toucher sa lanterne du bout du doigt, sachez que le panorama qui s’offrira à votre regard vaut largement l’ascension. Et si vous y allez un jour de brume, vous aurez l’impression de monter une tour qui s’élève au cœur des nuages… les Pharôdeurs ont tenté le coup, un jour brumeux d’octobre…


Le phare de la Jument, en mer d'Iroise, au sud-ouest de l'île d'Ouessant (Finistère).
Le phare de la Jument, en mer d’Iroise, au sud-ouest de l’île d’Ouessant (Finistère).

7 jours, 7 années

Phare de la Jument, Ouessant
1904-1911, sept ans de construction

Pour que les phares brillent 7 jours sur 7, il a fallu un travail colossal. Leur construction a parfois duré des années : au sud-ouest de l’île d’Ouessant, en pleine mer, il a fallu 7 ans pour bâtir le phare de la Jument, de 1904 à 1911. Un ouvrage très difficile en raison des courants violents, de la marée, du temps capricieux… Allumé pour la première fois le 15 octobre 1911, il se dresse désormais sur le récif de la Jument et fait courageusement face aux tempêtes et aux vagues les plus belliqueuses.


Le phare de Gatteville, sur la pointe de Barfleur (Manche).
Le phare de Gatteville, sur la pointe de Barfleur (Manche).

365 jours, 365 marches

Phare de Gatteville, Pointe de Barfleur
365 marches, 2ème phare le plus haut du monde

Le phare de Gatteville, situé sur la pointe de Barfleur, compte 365 marches, soit autant qu’il y a de jours dans l’année. Presque aussi grand que le phare de l’île Vierge, il culmine à plus de 78 mètres, ce qui en fait le deuxième plus haut phare d’Europe. Détail amusant : non seulement il compte autant de marches que de jours dans un an, mais il comporte également autant de fenêtre que de semaines, et – comme si ça ne suffisait pas – autant de niveaux que de mois.


Le phare de Kéréon, en mer d'Iroise, entre les îles d'Ouessant et de Molène (Finistère). Photo : Ouest France, 25 octobre 2016.
Le phare de Kéréon, en mer d’Iroise, entre les îles d’Ouessant et de Molène (Finistère). Photo : Ouest France, 25 octobre 2016.

2019 comme… 19 ans

Phare de Kéréon, Molène
Du nom d’un officier de marine guillotiné à l’âge de 19 ans

Les phares ont inspiré de nombreuses histoires sordides, et vous connaissez le goût des Pharôdeurs pour les thrillers et autres polars… Mais s’il y en a un qui porte un titre funeste, c’est bien le phare de Kéréon. Situé entre les îles d’Ouessant et de Molène, sa construction est en partie financée par un don d’Amicie Lebaudy. C’est le grand-oncle de ce dernier qui a donné son nom au phare : Charles-Marie Le Dall de Kéréon, un officier de marine guillotiné à l’âge de 19 ans pendant la Terreur…*

*Les Pharôdeurs démentent fortement leur manque d’inspiration quant au chiffre 19 et les ayant poussés à chercher un lien capilo-tracté avec les phares !


Les Pharôdeurs vous présentent leurs meilleurs vœux 2019 !
Et vous, quels phares allez-vous rencontrer ou retrouver cette année ?

Une réaction au sujet de « Meilleurs vœux 2019 ! Une année en (presque) 5 phares, par les Pharôdeurs »

  1. de quoi éclairer les despotes qui……
    non, j’arrête !
    beau sujet, et plein d’iode à l’écran grâce à vous !

    belle année à vous deux
    à bientôt ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *